VENDREDI 26 JUIN 2015
SAFIA NOLIN • PHILÉMON CIMON • BARRE  +Party time

LPÀTLL présente

SAFIA NOLIN • PHILÉMON CIMON • BARRE + Invités surprises.

Le spectacle sera suivi d’un gros dance party livré par nul autre que DJ. Cheveux d’ange aka. Dominic Berthiaume.

FRIDAY NIGHT FEVER TOUT LE MONDE.

Contribution volontaire (suggéré 7$)

Inspirée par son environnement immédiat, la société et la nature humaine, elle écrit des textes reflétant son vécu. Inspirantes et authentiques, ses paroles touchent et nous transposent dans son univers. Ses influences vont du folk rock à l'indie rock.

En 2012, elle crée sa première composition originale, Igloo, inspirée du quartier de Québec où elle habite, Limoilou. Lors de son passage à la 44ième édition du Festival International de la Chanson de Granby, Safia remporte le Prix SOCAN de la chanson primée pour cette chanson. Elle y présente aussi deux autres chansons, La laideur et Le cadeau. Suite à Granby, Safia a l’opportunité d’enregistrer ses chansons en studio avec Philippe Brault, Rick Haworth, José Major, Audrey-Michèle Simard et Guido Del Fabbro.

- See more at: http://www.bonsound.com/fr/artiste/safia-nolin/#sthash.7oh7RFQy.dpufhttp://www.bonsound.com/fr/artiste/safia-nolin/  

Je suis né à Cuba et j’ai grandi en Inde. Je suis allé à l’école en Espagne et j’ai pleuré en France. J’ai connu l’amour au Québec. Je suis métis. J’ai connu la peur sous la tombe; je suis mort plusieurs fois. Mes parents sont nombreux, surtout des Noirs, des Innus et des métis. Je suis métis. J’ai mangé de tous les fruits que je connais, j’ai connu des femmes, j’ai connu des enfants, j’ai aimé bizarrement, j’ai aimé souvent trop, quelque chose qui n’existait pas, je me suis aimé, je me suis haï, j’ai mangé de tous les fruits que je connais. J’ai connu la mer, j’ai connu la terre, les montagnes fripées. J’ai lu des livres sans fond, j’ai aimé les gens, j’ai aimé les femmes, je veux des enfants. J’ai vu des voiles sur le dessus des îles ; j’ai vu des nuages qui chapeautent des sommets, j’ai eu peur, j’ai eu mal, j’ai aimé la mauvaise personne, noire, sans fond, je ne pouvais rien y faire, j’ai aimé encore, j’ai haï encore, je me suis caché derrière un livre. J’ai perdu ma poche de patate, j’ai perdu ma carotte, je me suis arrêté dans une ferme, fait du cheval à l’envers, j’ai aimé le cheval, j’ai aimé le foin, le soleil et les étoiles. Couché dans une pente, j’ai pris la main des fleurs, je leur ai donné un bec sur les lèvres, la colline a bougé, un enfant est sorti et je l’ai pris dans mes bras. J’ai pensé à toi. Tu étais déjà loin.

Ce duo de montréal basse/batterie joue dans le post-punk, minimaliste.