VENDREDI 29 NOVEMBRE 2013
Martin Goyette  +Le Hot Club De Ma Rue  +DJ Érik Élektrik

Martin Goyette s'est surtout fait connaître par sa voix hors du commun. Puissante, éraillée à souhait, elle enveloppe et séduit autant que l'harmonica, dont il joue avec brio. Avec les Skinny Bones, il délaisse un peu son Mississippi Blues pour tâter d'un peu plus de soul et de funk, une musique qui a davantage de swing. En compagnie d'une bande de musiciens montréalais chevronnés Il présente les pièces de leur album à venir. Textures riches et envoûtantes, groove effréné, dirty soul : rien à envier à nos voisins du sud !

Swing / Jazz

Le Hot Club de Ma Rue est né d'une passion pour la musique de Django Reinhardt qu'avait en commun deux amis guitaristes. C'est en 2004 que le groupe voit le jour. Formé à la base de Martin Tremblay (guitariste) et ainsi que François Rousseau (guitariste), le groupe aura l'honneur de jouer avec plusieurs musiciens de calibre comme Guillaume Bourque (clarinettiste de Sagapool), Didier Dumoutier (accordéon), Tommy Gauthier (violoniste de Yves Lambert), Guillaume Bouchard (contrebassiste Alma Sinti et Ninine Garcia), pour ne nommer que ceux-ci! De plus le groupe aura la chance d'accompagner à deux reprises Patrick Saussois, guitariste Parisien de grande réputation. Après une feuille de route impressionnante (Festival de Jazz de Montréal, Festival de Jazz de Rimouski, gala de la radio de Radio-Canada, Musique en Nous, les Déferlantes Atlantiques, Printemps des Bretelles et un grand nombre de salles et de bars à Montréal et en région) le groupe prendra des allures nouvelles avec la rencontre de la talentueuse violoniste Josianne Laberge (Polémil Bazar R.I.P.) en 2005 qui reste toujours très impliquée au sein du groupe.

Après le départ de François Rousseau, c'est Olivier Pépin qui prendra la relève pour ce qui est de la guitare rythmique. À la contrebasse, c'est Sébastien Heppel qui tiendera la barre pendant deux ans. Appellé par les sirènes des bateaux de croisière, celui-ci sera remplacé par Mathieu Deschenaux (gadji-gadjo, Bobok), solide pilier dans le nouveaux "rythme section" de la formation. Le Hot Club de Ma Rue interprète bien certainement la musique inspirée et envoûtante du maître à pensé du style manouche; Django Reinhardt. D'autant plus, il inclut à son répertoire valses musettes, swings américains, chansons françaises et même quelques pièces de musique tzigane.