JEUDI 2 AOÛT 2012
MEG MTL présente: Elsiane  +Doom Sqad  +technical kidman  +Propofol

6@8 avec Mike O’brien et Michelle Topkins

21h30 – MMOI MONTRÉAL présente:

Actif depuis 2000, le duo montréalais Elsiane s’est formé lors de la rencontre entre Elsieanne Caplette et Stéphane Sotto. Ayant grandi au Pérou, Elsieanne étudie la musique classique au Conservatoire de Lima et commence à composer dès l’âge de 14 ans. Elle immigre à Montréal en 1999 et fait la rencontre de Stéphane, un musicien autodidacte de la métropole. Dès les premiers instants, les deux membres fusionnent bien plus que leurs prénoms pour le groupe ; ils mélangent influences et styles, tels le jazz, le rock, l’électronique et la musique du monde. Les mélodies et paroles de la chanteuse Elsieanne s’entrelacent avec finesse à sa voix unique et mielleuse, supportée par les rythmes souples de Sotto. La fusion créative résulte en des compositions vaporeuses et texturées, balançant entre une pop sensible et un trip-hop orchestral.

Since 2000, the Montreal duo Elsiane was formed with the meeting of Elsieanne Caplette and Stephane Sotto. Growing up in Peru, Elsieanne studied classical music in Lima and started composing at the age of 14. She immigrated to Montreal in 1999, where she met drummer Stephane Sotto, a self- taught musician. From the beginning, the two members have mixed more than their first names to form the group; they’ve shared influences and styles, like jazz, rock, electronic and world music. The melodies and lyrics of singer Elsieanne interlace perfectly with her singular and colourful voice, supported by the prodigious beats of Sotto. This creative fusion results in vaporous and textured compositions, swaying between a sensible pop and orchestral trip-hop.

Les deux scientifiques fous aux manettes de DOOM SQUAD donnent dans une électro expérimentale fantomatique, directement sortie de leurs esprits hallucinés. Les oreilles du profane se délectent de ces plages musicales sacrées, où les boucles électroniques donnent vie à un monde étrange et inquiétant, et dans lequel la bête tapie dans l’ombre ne demande qu’à surgir. Le duo, qui partage sa vie entre Toronto et Montréal, transporte les foules dans son univers spectral à chacune de ses prestations, ne les laissent pas tout à fait indemnes après le show. Méfiez-vous de l’eau qui dort ! Après son premier E.P. Land O' The Silver Birch paru en juin 2011 et remarqué dans le milieu, s’en suit la sortie de leur album Head Spirit (For our Mechanical Time) en janvier 2012. Insatiable, son nouvel E.P. Ovoo est déjà annoncé pour juillet 2012.

Avec Technical Kidman (notez le jeu de mots !), groupe montréalais formé en 2009, c’est la musique qui parle. Une musique que le band qualifie volontairement de pop. Mais ne vous méprenez pas ! Car c’est une pop d’un genre nouveau que Technical Kidman nous sert, une pop où les paroles légères et répétitives ont laissé la place à des rythmes abrasifs, presque animaux. Un son caractéristique où les rythmes de batterie effrénés alternent avec des nappes de guitares planantes, un son qui joue en permanence avec les nuances et toujours porté par cette voix qui résonne dans l’air comme un écho incessant.

Technical Kidman is interested in alternate realities, altered states and alternative music. We trying to make something real, we are still looking for a gateway.

 

Montréal, 2009, Marie-Anne ARSENAULT et Jonathan GAGNE, chacun musicien averti, se rencontrent et se trouvent. Ensemble, ils veulent écrire, composer et jouer, elle à la basse et au chant, lui à la batterie. Leur idée ? Offrir une musique rock puissante et rageuse sous-tendue par des nappes électroniques, où l’emphase serait mise sur les textures sonores des claviers. Un an plus tard, le groupe s’élargit pour arriver à sa forme mature avec la venue d’Anh PHUNG, claviériste aguerrie originaire de Vancouver. Son jeu si particulier et ses emprunts à la flûte traversière colorent le son de Propofol pour lui donner cette sonorité reconnaissable parmi toute. « La Révélation pop-rock du MEG 2011 » prend toute son ampleur sur scène : leur complicité à jouer ensemble y éclate et leur énergie devient contagieuse. Compositions. Marie-Anne Arsenault (bass, vocals), Jonathan Gagné (drums) and Anh Phung (keyboards, traverse flute, vocals) produce stand-out live performances known for their complexity and unbridled passion.