MERCREDI 5 OCTOBRE 2011
Lazy Lovers  +MICHÈLE 0.  +Louis-Philippe Gingras  +Dj Sunny

Country / Folk / Rockabilly

Lazy Lovers est un groupe à géométrie variable formé en 2009 par Amélie Geoffroy (voix) et David Tougas (voix, guitares, banjo, mandoline). S’ajouteront au fil des spectacles Cléo Beauchamp-Paquette ( contrebasse, sex appeal), Jonathan Lafrance (batterie) et Olivier Houde (guitares, lapsteal, dobro, banjo, mandoline, harmonica). Leurs compositions empruntent au country/rockabilly américains des années 40-50 (Williams, Cash, Haley), au bluegrass , au gospel mais également au country alternatif (Sadies, Uncle Tupelo) et au cowpunk contemporain.

Cocasse et attachante, la jeune et talentueuse musicienne originaire de Val-d’Or a migré à Montréal pour notre plus grand bonheur. Ses airs country-folk, elle les infuse de rock’n’roll et de chanson franco, y apposant des textes charmants et authentiques qui lui ressemblent.

Pour retracer les débuts de l'histoire d’amour de Michèle O. avec la musique, il faut faire beaucoup de chemin. Plus précisément, il faut rouler longtemps sur la 117 en suivant le gémissement d’un violon qui s’exprime tant bien que mal entre les mains d’une petite fille de 6 ans. Après ses premiers pas avec son groupe Kill January et les tournées rock’n roll avec ses camarades du Alek B. Thellend & the Jackkinfe Orchestra, elle a fait le grand saut. Celui de Michèle O. Après les concours (Festival International de la Chanson de Granby, FRIMAT, Francouvertes), au travers les invitations délicieuses de ses pairs à participer à leur projets ou festivals (Chercher Noise, FME, FICG, Rideau) au bricolage du premier album Assise dans ma tête et finalement à la signature de son premier contrat de disque chez « les disques Passeport », Michèle O. y va de cette jolie réflexion « Je me dis qu’après tout ça, je peux dire sans craindre de me tromper que la musique et moi, on est fait pour durer. »

Louis-Philippe Gingras

Folk / Chanson / Nashville

À la croisée des chemins entre le folk rural et le swing nashvillois, Louis-Philippe Gingras arrive en ville chevauchant sa guitare et fumant son micro. L’Abitibien d’origine est un musicien actif depuis les dix dernières années principalement sur la scène jazz montréalaise, notamment au sein du quatuor Les Contracteurs Généreux (FME 2009, OFF Festival de Jazz 2009). Faisant ici cavalier seul, sa performance calorifique déjà applaudie offre une musique appuyée sur une solide formation (Université McGill, Interprétation Jazz), mais épurée à fond pour faire place à des textes approfondis qui parlent de quête de sens et de mets chinois. Ces chants du coeur se retrouveront en automne 2011 sur un mini-album, «Pleurire», réalisé par Dany Placard.