MARDI 19 AVRIL 2011
Cecile Hercule  +Grenadine

Cecile Hercule

French Pop / Powerpop

C'est de son père professeur de guitare que Cécile Hercule hérite sa passion musicale, et des arts de la rue qu'elle tient sa piqûre de la scène. Autodidacte, la native de Lyon apprend adolescente à jongler et à manier le feu pour se joindre à une troupe de cirque et, à l'âge de 18 ans, s'inspire des Beatles pour composer ses premières chansonnettes pop. Lors d'un voyage à Madagascar, elle acquiert sa première guitare; en ressortiront cinq maquettes autoproduites en 2005. L'année d'après se forme son premier groupe, avec Frédéric Monaco à la batterie, Yaki Morad à la guitare et Emmanuel Ventre à la basse. Minimaliste mais fantaisiste, Cécile Hercule est adoptée par mickey [3d], avec qui elle tourne à l'automne 2009. Son premier album paraît en avril 2010.

Grenadine, c’est le projet solo de Julie Brunet. Julie est d’abord une musicienne de formation classique. Elle débute le violon à l’âge de huit ans et étudie l’alto au Conservatoire de Musique de Montréal. Si elle met de côté la musique classique, elle continue depuis une dizaine d’années à accompagner régulièrement des artistes montréalais sur scène et en studio. En 2007, Julie commence timidement à écrire des chansons. Un an plus tard, elle décide que son projet s’appellera Grenadine. En 2009, alors qu’elle partage son temps entre ses études en ar-chéologie et diverses tournées en France et au Québec avec Coeur de Pirate, elle écrit de nombreuses chansons, dont celles que l’on retrouvera sur son premier EP, lancé à l’automne 2010.

À sa grande surprise, son EP est téléchargé par des milliers d’internautes et Grenadine attire l’attention du magazine français Les Inrocks. Après une cinquantaine de spectacles au Québec et plus d’un an de travail en studio, elle présente enfin sur scène les chansons de son tout premier album à paraître le 29 janvier 2014 et réalisé par Jérôme Minière. Grenadine propose un spectacle à l’image de ses chansons pop douces amères, parfois rétros, parfois électros, mais toujours accrocheuses et intimes à la fois. Sur scène, Grenadine est accompagnée par deux musiciens : Marc-Étienne Mongrain (The Lemming Ways) à la guitare et Mathieu Collette (Monogrenade, Bleu Jeans Bleu) à la batterie. L’univers coloré, unique et tout en simplicité de ce spectacle nous fait presque entrer dans le journal intime de la jeune chanteuse qui nous livre une performance rafraîchissante au gré des histoires de ses chansons toutes personnelles, alliant fragilité, candeur et humour.