DIMANCHE 5 SEPTEMBRE 2010
Ludo Pin  +Auguste  +NOEM

Six ans après son installation au Québec, Ludo Pin revient avec un troisième album, Les moyens du bord, sous l’étiquette Coyote Records.
Il laisse entendre une pop-électro légère et lumineuse sur des textes empreints d’une inquiétude résignée.
Sur ce nouvel album, il porte le regard sans complaisance d’une génération sur son quotidien, sans amertume, ni regret, mais dans lequel se tisse une certaine tendresse en toile de fond.
Épaulé par son fidèle acolyte Navet Confit (Jean-Philippe Fréchette), Ludo Pin poursuit sa route avec l’équipe qu’il s’est forgée depuis son précédent album, Paris-Montréal, une nouvelle famille musicale composée de Mathieu Vézio à la batterie et Simon Dolan à la basse.
Les textes sont scandés, chantés ou parlés, la musique coule et les mots laissent filer ses émotions et ses préoccupations. 
Avec Les moyens du bord, Ludo Pin ouvre en grand le territoire des possibles.

Saluant les cinq dernières années à emprunter les mots de Shakespeare sous le nom « August and me », Auguste se range au côté de Molière. Ce nouveau chapitre cristallise davantage le souhait de composer une musique folk, simple, chargée d'émotion. Auguste tente de laisser une marque, juste au-dessus du coeur, légère comme une trace sur la neige.

Dans un monde au bord du gouffre, entre deux époques moribondes, de la détresse d’un quidam clandestin de trop, d’un père compositeur interprète, Vincent Vachon et de 2 amis, Bernard Beaulieu, auteur, et Dominique Massicotte, directeur musical, est né Noem. Sur une trame formée d’images et de réflexions, des sonorités tantôt entraînantes, tantôt absorbantes, Noem grandit en observant les puissants s’acharner sur les faibles, les enfants mourir sans raison, et le temps lui filer entre les doigts, au son des obus tombant un peu partout sur cette pauvre terre malmenée.