JEUDI 13 MAI 2010
Hooded Fang  +Sean Nicholas Savage  +The Belle Game

5@7 -  Codes d’accès

Folk / Rock / Psyché

Hooded Fang have been been a force in Canadian music and beyond for the last few years. To their enormous credit, they continue to blast their sound to smithereens before picking up the the most jagged pieces and moving forth. Where once in their career lead songwriter Daniel Lee would have used lush instrumentation or thick harmony to evoke urgency, Venus on Edge gives us Ritalin tempos and sheet metal guitars, nagging us until there’s no choice but to give them what they want, surrender. The combination of Lee’s vocals, Lane Halley’s manic riffs, April Aliermo’s hypnotic basslines and D.Alex Meeks’ spastic rhythms leave the listener confronted with the questions, “Is this too much for you? Can you take it?” Hooded Fang have done what a great rock’n’roll band does and become more dangerous sounding with each year and each release. Watch out for Hooded Fang’s upcoming release, DYNASTY HOUSE.

Sean Nicholas Savage

Traditional / Vocal

L’écriture de Sean est à son meilleur, avec un charisme étrange, il ajoute une texture aux relations qui l’entoure. Avec son esprit très créatif, Sean Nicholas Savage, a écrit la musique toute sa vie. Maintenant dans sa vingtaine, il compose et produit de 2 à 3 albums par année. En plus de posséder une magnifique voix, il est un de ces artiste passionné, qui travail aussi sur que  derrière la scène.

"La première écoute nous plonge invariablement dans les comparaisons avec les Dylan, Cohen et autres chansonniers de la même époque. Alors que certains y verront un pastiche, j'y vois, moi, l'intemporalité d'un genre musical qui perdure grâce à des interprètes authentiques comme Savage...." - Élodie Gagnon

Following the damaged R&B of this year’s Trippple Midnight Karma, Sean Nicholas Savage has wasted no time moving into new territory with his side of Won Ton Jaz. Savage deftly manoeuvres several musical landscapes: blue-eyed reggae (“True Love”), spacey ‘70s psych (“UFO”), anthemic ‘80s AOR (“Wasted Dream”, “Peace Man”) and even Caribbean-tinged synth pop (“Whisperin”, “Sony My Only”). All under gauzy production that complements his trademark high vocal register, Won Ton Jaz stands as a logical progression in the ever-developing oeuvre of Sean Nicholas Savage.

Premier album, «Rituel Tradition habitude» de The Belle Game, commence avec des guitares timides, une douce vague de cymbales, et une paire de phrases ambiguës. «Rituel», une ambiance sonore envoûtante doucement, ne dure que quelques instants avant de donner du contenu à un cortège de mélodies sauvages et witchy, plein de mélancolie, de la mythologie et de la puissance symphonique.

Mené par la voix hypnotique de Andrea Lo, The Game Belle prendre guitare complexe et les lignes de clavier, ancrés par des rythmes pop sombre et tisser dans de magnifiques mélodies gracieuses. . . le résultat final en conservant la crudité d’un bien arrosée confessionnal. Vancouver alt-hebdomadaire The Georgia décrit Hétéro leur musique comme «… un mélange de pop pastorale et percussion bombardé art rock».